Le fixing de l’or passe au numérique

Depuis un peu moins d’un siècle, le fixing de l’or a été effectué par de grandes banques londoniennes et les pratiques n’ont quasiment pas évolué, jusqu’à l’explosion du numérique. En effet, ce fixing sera désormais réalisé par des logiciels et devrait, d’après certains experts, être plus transparent.

Le fixing de l’or électronique

Si le Trading à Haute Fréquence est à la mode, que ce soit aux États-Unis ou en Europe, certains secteurs, en l’occurrence celui de l’or, ont depuis longtemps refusé l’ingérence des nouvelles technologies. Cependant, la place énorme qu’occupent les logiciels dans le trading a entrainé des mutations importantes dans ce monde impitoyable et a récemment, permis le passage du fixing du métal jaune au numérique.

pépites d'or

Ce profond changement a été sans nul doute, entrainé par le manque de transparence dans le fixing de la valeur de ce métal précieux. En effet, le nouveau système d’enchère mis en place, devrait éviter les écarts des grandes banques chargées de définir le prix de l’or. Toutefois, malgré la précision chirurgicale offerte par les logiciels, il faut savoir que ceux-ci sont, dans une certaine mesure, peu fiables, en raison des risques de piratage ou de manipulation.

Un système qui se veut plus fiable

De nombreux experts, notamment Daleen Hassam et Nour Eldeen Al-Hammoury, ont affirmé que le nouveau système numérique de fixing de l’or est plus fiable. Selon le Responsable des Stratégies des Marchés chez ADS, Nour Eldeen Al-Hammoury, le nouveau système de fixing devrait éviter les nombreux scandales concernant la manipulation de l’or par de grandes banques internationales.

lingot d'or

D’après cet expert, le numérique effectuera de nombreux changements puisque sa mise en place a déjà entrainé des modifications importantes dans les prévisions des grands établissements bancaires. En effet, si ceux-ci ont prédit que la valeur de l’once d’or atteindrait 2000 $ dans un premier temps, ils ont prévu une valeur ne dépassant pas les 1000 $, après le passage au numérique. Pour information, ces banques restent néanmoins, les plus importants acheteurs d’or.

La Chine en première lice dans le passage au numérique

De nombreuses rumeurs font état d’une Chine grandement impliquée dans le passage au numérique. Ces suppositions seraient, d’après Nour Eldeen Al-Hammoury, vérifiées puisque l’Empire du Milieu est impliqué dans une vaste opération d’achat d’or. Ce ne serait pas donc étonnant que ce puissant pays soit un des acteurs majeurs dans le passage du fixing de l’or à l’ère du numérique.

Or en Chine

L’entrée de la Chine dans ce nouveau système électronique de fixing serait, selon cet expert, un excellent moyen d’endiguer les dérives des banques internationales, qui comptent parmi les grands consommateurs de ce métal précieux. Al-Hammoudy a souligné que, plus les participants au fixing seront nombreux, plus les tentatives de manipulation se raréfieront, dans l’avenir. Suivre le cours de l’or et en apprendre plus sur son évolution : http://prix-de-l-or.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *