Les ruées vers l’or

Au Mali et en Inde, deux pays dont le niveau de vie est assez pauvre, la ruée vers l’or a commencé, mais de deux manières très différentes. Voyez plutôt…

L’eldorado indien

La chute brutale du cours de l’or profite à l’Inde qui se rue vers les bijoutiers pour y acheter de l’or. En effet, selon le Figaro, l’Inde comptabiliserait environ 20 % de la demande mondiale et posséderait plus de 20.000 tonnes d’or. Malgré un niveau de vie assez bas, l’or fait partie intégrante du quotidien : qu’il soit signe de richesse ou utilisé pour les bijoux, décoration et ornements lors des jours de fête, il est un symbole fort.

Mais si cette véritable ruée vers l’or profite aux bijoutiers comme aux acquéreurs, elle affaiblit les institutions financières ainsi que la balance commerciale du pays. Afin de vous tenir au courant du cours de l’or, vous pouvez vous rendre : sur ce site www.finances.net qui vous donnera toutes les informations en temps réel.

Les chercheurs d’or maliens

Lingots d'or

Alors que le Mali est rongé par la guerre et la pauvreté, les mineurs – composés également de jeunes enfants – sont à la recherche d’un rêve quasi inaccessible et sans trêve sous un soleil de plomb : toute la journée, ils recherchent le fameux métal précieux qui fera d’eux des hommes riches, les pieds dans une eau infectée par le mercure. Si par chance, un mineur trouve de la poussière d’or ou des pépites, ces derniers sont revendus en Europe ou au Moyen Orient et profitent aux « barons de l’or », alors que le Mali est, paradoxalement, en pleine crise économique et politique.

On s’aperçoit alors que la chute du cours de l’or en fait profiter certains, alors qu’elle en fragilise d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *