Les perspectives pour l’or en 2016

Dans l’ensemble, l’année 2015 a été décevante pour le métal jaune. Tout d’abord, les prix ont chuté près de 100$ depuis janvier. Au cours des deux dernières années, il a perdu 200$ environ. Cela montre qu’il ne s’agit pas d’une baisse régulière. L’année touchera bientôt à sa fin et l’on s’interroge sur la situation du métal jaune ; va-t-elle évolué ou pas ?

Les raisons qui poussent les gens à ne pas acheter de l’or

Les acteurs du marché se posent mille une questions sur les éventuels facteurs qui sont « en défaveur de l’or ». Rappelons toutefois que l’or ne serait pas parvenu à ce niveau, sans qu’il y ait d’explications. D’ailleurs, beaucoup de gens rechignent à détenir de l’or, mais pour quelles raisons ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • – La montée en force du billet vert est l’une des principales raisons. Plus le dollar se renforce, et plus il est difficile pour les acheteurs étrangers de s’approvisionner en métaux précieux. En d’autres termes, quand la valeur du dollar US augmente, les devises étrangères s’affaiblissent. De ce fait, il en faut plus pour acheter de l’or libellé en dollar.
  • – La hausse des taux d’intérêt américains n’est guère favorable à l’or. Les analystes restent donc perplexes sur l’avenir de l’or en 2016, car l’investissement dans l’or rapporte très peu, soit, 0,25% seulement.
  • -Les sociétés minières aurifères sont écrasées par la dette, qu’elles soient petites ou grandes. Ce qui les contraint à continuer d’exploiter et vendre leur production, juste pour maintenir leur trésorerie à flot. Il se trouve que ces sociétés ont délaissé les zones de moindre qualité au profit des parties les plus riches en minerai. Pourtant, cette production constante entraîne la baisse des prix.
  • -Les plus grands fonds sont en pleine période de liquidations. Le SPDR Gold Trust en particulier a liquidé pour sa part, une valeur de sept milliards de dollars d’actifs aurifères. Or, ces rachats de fonds influent sur les tendances du marché.

montana-sapphire-gold-nugget-ring-pb22551_2

A ce qu’il paraît, les banques centrales occidentales ont perdu leur engouement pour l’or. Ce sont d’ailleurs les rumeurs qui circulent comme quoi elles veulent maintenir le prix à la baisse, car une hausse révélerait la mauvaise gestion économique des élites bancaires et politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *