Le poids de la Chine impacte une fois de plus sur le cours de l’or

En début de semaine, les cours de l’or ont reculé à partir de niveaux hauts de deux semaines. Autrement dit, ils ont touché des pics de deux semaines. Ce recul résulte, en fait, de l’abaissement des taux d’intérêt de la Chine pour la seconde fois en trois mois.

La Chine abaisse son taux, l’Inde maintient ses taxes

In a picture taken on October 26, 2011 a

Bien que la devise chinoise ait reculé face au dollar US vers un plus bas de deux ans, les marchés boursiers mondiaux ont affiché des hausses. En plus de cela, il est avéré que le secteur manufacturier s’est contracté en février pour le deuxième mois consécutif. Quant à la banque populaire de Chine, elle a réduit son taux d’emprunt de référence, lundi matin afin d’atteindre une mesure de 5,35% tandis que son taux de dépôt a été abaissé par 0,25 points de pourcentage vers 2,5% par an.

En effet, la baisse du yuan n’a pas affecté le prix des contrats or domestiques principaux de Shanghai. Au contraire, celui-ci a augmenté vers une prime de plus de +4 dollars par once, au-dessus des cotations londoniennes. Une perspective qui offre davantage une motivation pour les importateurs d’or chinois.

Les taxes d’importation à 10% n’ont pas changé en Inde. Or, les joailliers s’attendaient à une réduction à 6%, voire même 2%, suite à la publication du nouveau budget national samedi.

La dégringolade des cours

au0182nyb

Les prix de l’or en dollar US ont atteint les 1.222 dollars l’once avant de tomber à 1.218 dollars et les cours en euro ont atteint des pics de trois semaines. A Shanghai, le négoce de contrats « internationaux » de lingot d’or d’un kilo a touché un niveau record, à presque les volumes domestiques de l’or « four nine ».

Aux Etats-Unis, les contrats à terme et les options or ont diminué vers de nouveaux points bas pour 2015, la semaine dernière d’après les nouveaux chiffres publiés vendredi. La baisse est considérable, soit, 40% en valeur à partir du pic soudain de deux ans atteint fin janvier. Les Futures argent et option argent ont également chuté, touchant un point bas de sept semaines. Malgré cela, le positionnement des investisseurs laisse entendre que « l’or n’est pas du tout désaimé ». En outre, les positions créditrices ne font que prendre leurs profits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *