Un trésor des Croisés est découvert par un étudiant en Israël

Un trésor enfoui dans le château d’Arsur vient d’être déterré par une équipe de chercheurs de l’université de Tel Aviv. Il s’agit d’un bâtiment qui se trouve entre les ports de Caesara et de Jaffa, il a été construit par les Croisés.

Cette belle trouvaille ne comporte quasiment que des dinars avec un total de 108 pièces. Celles-ci datent de l’époque Fatimide (de 900 à 1100 après JC) et ont donc beaucoup de valeur, c’est un étudiant qui les a trouvé à l’intérieur d’un vase.

L’impact sur la société

À en croire le professeur Oren Tal, c’est la première fois qu’un tel trésor est découvert. Il pense d’ailleurs que ce butin donne une autre signification en ce qui concerne l’or et sa façon de circuler pendant les Croisades. Il faut savoir que toutes les sociétés avaient l’habitude de frapper leurs pièces, surtout au moment de réaliser des transactions importantes.

Le but de cette démarche n’était pas seulement économique, elle était aussi utile au domaine des relations publiques. De plus, la frappe des pièces reflétait l’image de la société, aussi bien au niveau économique que social.

Un trésor datant des croisades découvert en Israël

Un trésor datant des croisades découvert en Israël

La valeur des pièces

Les pièces qui ont été trouvées n’ont pas encore eu de prix étant donné le fait que leur valeur n’est pas facile à estimer. Néanmoins, on en sait un peu plus grâce au document du Genizah du Caire. Celui-ci indique qu’il ne fallait que deux dinars d’or pour que toute une famille soit capable de vivre pendant un mois.

Des objets datant de plusieurs années

Il est important de préciser qu’en plus du butin, de nombreux autres objets ont été retrouvés dans le château d’Arsur. C’est notamment le cas de catapultes, de métal, de verre, ou encore d’objets de poterie. Ainsi, on peut dire que ce château est une bonne machine à remonter le temps.

De cette manière, les chercheurs peuvent récolter de précieuses informations sur les échanges entre les chrétiens et les musulmans, mais aussi sur la culture des Croisés. En 1261, l’Ordre Militaire des Hospitaliers a loué la seigneurie d’Arsur et s’est servi du château en guise d’endroit de stockage.

En effet, l’Ordre est arrivé au service des pèlerins Européens en Terre Sainte au cours du XIIème siècle. À noter que le sultan Egyptien Baybars a attaqué le fort d’Arsur en 1265, il n’est depuis plus habité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *