La baisse des cours à 1 170 dollars l’once

Le marché de l’or affiche des courbes descendantes depuis quelques temps alors que les stocks chinois sont sur le point de plonger. Bien que la devise américaine ait bondi suite à la publication de la plus forte mesure du sentiment des consommateurs, les cours de l’or n’ont pas pu se redresser. En outre, de nombreux facteurs sont à l’origine de cette baisse dont le marché chinois qui a clôturé à la baisse. A cela s’ajoute les maisons de courtage chinoises qui restreignent les normes liées au négoce avec marges.

Les facteurs de baisse du prix de l’or

gold_1_year_o_hkd

En fait, d’autres chiffres ont également révélé que les consommateurs français comme les italiens sont devenus plus confiants par rapport au marché aurifère. Malgré cela, les emprunts dans le secteur privé qui s’opèrent au sein des 19 pays de la zone euro n’ont progressé que de 0,5% seulement par an. Des résultats qui viennent tout juste d’être annoncés au mois de mai par la Banque centrale européenne. Pourtant, le programme d’achats d’obligation dans le cadre du nouveau QE de la BCE a pu faire croître la masse monétaire de 5%.

Les cours ont stagné au cours du mois de juin

gold_1_year_o_hkd

Ainsi donc, les cours de l’or en dollars ont effacé les gains occasionnés lors de ces deux dernières semaines au point de coter sous les 1 170 dollars l’once vendredi à Londres. En effet, la situation est critique vu qu’il s’agit d’un niveau bas de 4,5 ans, dernièrement atteint en octobre. Un bureau de métaux précieux à Londres laisse entendre que : « le cours de l’or en euros est comme un roc, coincé à 1 050 euros pendant plus de trois semaines maintenant ».

Samedi dernier, les dirigeants de la zone euro ont discuté de la crise grecque, notamment de ses dettes. En préparant cette réunion, Athènes a fait l’objet d’un rejet vendredi, une extension de cinq mois de termes existant pour le plan de sauvetage actuel évaluée à 242 milliards d’euros. Sur le marché du métal argent, l’ETF en a profité pour approvisionner ses réserves pour atteindre un plus grand volume à 10 236 tonnes, et ce, depuis fin avril. Or, le cours du métal gris s’est maintenu proche d’un point bas de deux semaines, étant donné que la croissance en volume a été contrebalancée par la chute des cours de l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *