Les importations d’or en Inde ont doublé pendant la Diwali

L’or tient une place importante dans la culture Indienne. Cette année, la demande en métal était accrue en raison de la Diwali, cet événement phare qui se fête dans le pays. Par ailleurs, la baisse des cours a déclenché une forte demande en Inde, ce qui pousse le gouvernement à porter des réflexions sur d’autres restrictions.

L’Inde a longtemps été le premier consommateur d’or au monde avant que le gouvernement local restreigne les importations, commençant ainsi l’approvisionnement légal en 2013. Cependant, les importations vers les Indes ont augmenté en octobre 2014 vers leurs plus hauts niveaux en 17 mois. Cette forte hausse coïncide justement avec le festival de Diwali. Or, ces importations sont en mesure de gonfler le déficit du compte courant de l’Inde (DCC). En été 2013, elles étaient parvenues à pousser la roupie indienne vers des niveaux bas record.

Approvisionner l’industrie joaillière

A worker counts gold bangles at a jewellery-making workshop in Jammu

La Banque australienne Macquarie a indiqué que les importations légales d’or en Inde étaient évaluées à 4,2 milliards de dollars pour un total de 106 tonnes le mois dernier. Selon le Business Standard à Bomba ; « Une large quantité a été utilisée pour réapprovisionner les stocks des joailliers ». En outre, les réserves de l’industrie joaillière ont élargi de 50 à 60 tonnes pendant la période de septembre-octobre. Macquarie qualifie ces chiffres comme étant les plus élevés depuis mai 2013. Ils ont même doublé les importations annuelles moyennes entre janvier et septembre 2014.

Au cours du troisième trimestre, l’Inde a dépassé la Chine en regagnant sa première place selon les chiffres compilés par le World Gold Council ou Conseil mondial de l’or. Il s’agit de l’organisme qui prend en charge le développement du marché de l’or.

De nouvelles mesures en perspective

s1.reutersmedia.net

Conscient des risques éventuels, le chargé de recherche à Bombai pour la Standard Chartered a prévenu un déficit commercial important si les importations ne retombent pas après la demande de la saison festive. De ce fait, un officiel du ministère des Finances s’est adressé dans l’anonymat auprès de Wall Street Journal en indiquant que de nouvelles restrictions sur les importations pourraient être mises en place très rapidement. « Nous y travaillons » laisse entendre une autre source auprès, et ajoutant que de nouvelles mesures sont « déjà prêtes ».

Vu les circonstances, le gouvernement Indien devrait être alarmé, ce qui n’est pourtant pas le cas en se référant à la plongée des prix du pétrole brut. En effet, le pétrole a chuté de 20% en octobre par rapport à l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *