Les cours ont chuté malgré la réunion de l’Eurogroupe

Hier vers midi, les cours de l’or ont touché des points bas de quatre semaines à Londres alors que les marchés boursiers se sont ressaisis avant la réunion des zones européennes sur la crise en Grèce. Il se trouve que les cours sont tombés vers les 1 224 dollars l’once d’or, soit, plus de 6% au-dessous du pic de cinq mois atteint fin janvier. Vendredi dernier, ils ont atteint des niveaux bas de trois semaines à 1 084 dollars l’once en perdant presque la moitié de la hausse de 19% début 2015.

L’objectif de la réunion de l’Eurogroupe

51737Face à la situation, les ministres de l’Eurogroupe se sont réunit à Bruxelles pour porter réflexion sur la nouvelle demande grecque visant à renégocier le plan de sauvetage 2010-2013. Dans cette perspective, le ministre grec a été concis sur son objectif : « mettre les besoins de notre peuple avant tout ».

Avec la politique monétaire actuelle poursuivie par la BCE, les cours de l’or risque de profiter davantage à cette situation indique la nouvelle analyse mensuelle sur les métaux précieux de Commerzbank. La force des cours de l’or en euros s’explique d’ailleurs par l’augmentation des rendements grecques, caractérisée par les retraits croissants des banques grecques estime la banque allemande.

La chute des rendements ne profite pas à l’or

varoufakis_3196348b

En outre, le QE de la zone euro pourrait bien impacter les prix des métaux par rapport à la politique d’assouplissement américaine sur le moyen terme. Pourtant, l’impression de monnaie par la BCE est en mesure d’affaiblir l’euro sur le long terme, réduisant ainsi la demande du métal précieux qu’est l’or (en savoir plus).

D’un autre point de vue, la chute des rendements des obligations risque de diminuer les coûts d’opportunité sur la détention d’or et de liquidité supplémentaire créée par la BCE.

Par ailleurs, les obligations de l’Allemagne et bien d’autres pays de la zone euro étaient à la hausse avant la réunion de l’Eurogroupe du mercredi. En conséquence, les rendements de court terme sont poussés en territoire négatif, notamment pour les investisseurs achetant aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *